Eloge de la simplicité

Eloge de la simplicité

less-is-more-ou-la-simplicite-avant-tout-23086242

Au fil des entreprises traversées ou côtoyées, des projets de réorganisation et de changements, au fil des rencontres de managers et d’équipes, cette notion de simplicité m’apparaît de plus en plus comme une vraie qualité à cultiver dans nos postures managériales, dans la conduite de nos projets et dans le choix de nos solutions.

Parcourons ensemble cette notion :

  • la simplicité en réponse à la complexité de nos entreprises
  • la simplicité au service de l’agilité
  • la simplicité, notion voisine de l’authenticité
  • simplicité et leadership

La simplicité en réponse à la complexité dans nos entreprises

Faire le choix de la simplicité, dans les solutions et les processus retenus, c’est déjà un acte de résolution de la complexité croissante des entreprises et des environnements dans lesquels nous évoluons.

Une grande part de cette complexité nous échappe, elle est inévitable, inhérente au monde dans lequel nous vivons, son imprévisibilité, ses paradoxes et ses ambivalences, il faut savoir l’accepter et même l’embrasser pour évoluer dans ce système.Kandinsky

Une autre part de la complexité à laquelle les managers et collaborateurs sont confrontés et contre laquelle il est difficile de lutter est la complexité due à la taille de l’entreprise, la multiplicité de ses enjeux, la variété de ses activités et de ses métiers.

Mais il existe également une complexité qui – si elle n’est pas délibérément poursuivie par les directions d’entreprise – est tout de même une complexité provoquée, induite par nos choix d’organisation, managériaux et relationnels.

C’est à cet endroit, à chaque instant, dans nos décisions et nos postures qu’on peut arbitrer entre plus de complexité ou plus de simplicité

  • quand je fais le choix de cette solution (plutôt qu’une autre), est-ce que je fais le choix de la simplicité ?
  • quand je prends cette décision, est-ce que je simplifie les choses ou je les complexifie ?
  • quand je prends cette position, que j’adopte cette posture, est-ce que je contribue à la fluidité ?

Ce n’est évidemment pas le seul critère de décision, d’autres sont souvent bien plus prioritaires, mais je vous invite à faire le test : introduisez la simplicité dans vos critères d’arbitrage et vous en verrez les vertus, interrogez-vous sur votre contribution personnelle à la complexité ou la simplicité de votre environnement.

 

La simplicité au service de l’agilité

L’agilité – notion reine et très en vogue au sein des entreprises – est bien souvent un vœu pieu plus qu’une réalité. Plus l’entreprise est complexe (voire compliquée), lourde dans ses processus et lente dans ses décisions plus elle appelle à l’agilité de ses managers et collaborateurs. Brandie en valeur sur les murs, elle est parfois bien moins vivante dans les murs de l’entreprise.

Complicated caseExiger cette agilité des équipes sans en donner les moyens est non seulement source d’inefficacité mais aussi de frustration voir de souffrance.

Ainsi adopter le plus souvent possible des organisations et solutions simples c’est être cohérent avec l’objectif d’agilité :

  • Les circuits de décision sont-ils transparents et adaptés?
  • le niveau de délégation est-il suffisant et adéquat ?
  • les processus et procédures qui régulent l’entreprise sont-ils aussi clairs et simples que possible ?
  • l’organisation choisie va-t-elle simplifier les interactions et ainsi favoriser la coopération et l’action ?

 

La simplicité, notion voisine de l’authenticité

L’une des composantes de la simplicité en terme de posture et de relation est selon Will Schutz la vérité : la vérité comme facteur de simplification des relations interpersonnelles.

tomber-le-masqueElle rejoint ainsi la notion d’authenticité (cf article précédent : l’authenticité en management). Etre authentique dans sa posture, dans ses paroles et ses actions apporte de la transparence, une forme de clarté et d’honnêteté qui participe au cercle vertueux de la simplicité.

Je fais ce que je dis, je dis ce que je fais, je me montre tel que je suis.

 

Simplicité et leadership

Il ne faut pas confondre simplicité et simplisme ; introduire davantage de simplicité dans nos postures et nos actions ne signifie pas opter pour des solutions simplistes, car faire le choix de la simplicité est paradoxalement un choix plutôt compliqué !

Opter pour la simplicité sans nier la complexité environnante c’est décider d’apporter les réponses les plus simples possibles, en ayant assumé des choix et en ayant fait un travail de synthèse et d’élagage, se libérer du superflu pour ne garder que l’essentiel.

Ainsi, la simplicité parce qu’elle apporte du focus et de la clarté peut-être un véritable levier de leadership, elle peut renforcer impact et force d’une vision, et caractériser le parti pris, l’angle stratégique assumé par un leader.

A contrario, l’excès de sophistication et de complexité cache parfois une difficulté à  renoncer pour assumer des objectifs et orientations choisis, une difficulté à voir clair pour orienter une action ciblée. On peut se cacher sous des « couches » de complexité.


 

Dans ces temps où nos vies professionnelles chargées et exigeantes se cumulent à des vies personnelles souvent ambitieuses et denses, la simplicité répond à un véritable besoin d’épure, d’allègement et de fluidité. Cultivons-là !