Non classé

Développer son plein potentiel

super hérosLes missions de coaching individuel consistent dans le développement du potentiel personnel et professionnel du client, et abordent souvent la question de la confiance en soi, les deux pouvant être étroitement liés.

Dans cet article, je partage avec vous quelques clés de compréhension et de développement du potentiel individuel qui sont au coeur de mes accompagnements.

On peut représenter le développement selon deux dimensions à la fois opposées et complémentaires: le développement dans la verticalité et celui de l’horizontalité. Selon les contextes et les personnes, on peut identifier quel levier mérite d’être nourri en premier pour développer le potentiel d’une personne.

Développement vertical

Se développer dans sa verticalité consiste à renforcer son alignement et affirmer sa posture.

verticalité

 

« pour être soi-même et toujours un, il faut agir comme on parle : il faut être décidé sur le parti qu’on doit prendre, le prendre hautement et le suivre. » – Jean-Jacques Rousseau –

 

Renforcer son alignement

C’est analyser et comprendre son positionnement professionnel dans toutes ses composantes :

6 niveaux logiques

A l’aide des 6 niveaux logiques de Dilts, on peut travailler dans deux intentions: 

–  partir de l’environnement professionnel dans lequel on évolue (contexte du secteur d’activité, de l’entreprise, du métier et de la fonction) et identifier les comportements, compétences, valeurs… qui sont requis, exigés, plébiscités, en alignement ou pas avec  la structure de la personne.

– prendre comme point de départ la structure de la personne (en termes de finalités, identité, valeurs, croyances et les compétences et comportements qui en découlent) pour les confronter à l’environnement actuel ou futur et mettre à jour les points d’alignement ou d’éventuelles frictions.

Identifier ses comportements et compétences, mettre des mots sur ses valeurs, ses croyances, définir son identité et ses finalités, permet d’éclairer sa vision de soi, ses caractéristiques propres, son unicité pour mieux la servir, la nourrir et l’exploiter. Cela peut conduire à réorienter ses actions, son positionnement professionnel, voir son orientation professionnelle pour être plus aligné et donc plus serein, plus épanoui et plus performant.

Globalement, ce travail d’analyse et d’introspection conduisant à une meilleure connaissance de soi, il permet d’agir avec plus de conscience, de déjouer certains automatismes ou croyances limitantes, pour déployer son plein potentiel et son authenticité.

Affirmer sa posture

Dans cette logique de développement vertical, et dès lors qu’on se sent aligné, le déploiement du potentiel peut s’exprimer à travers une recherche d’intention, d’impact, d’ambition dans ses actes. Il s’agit de prendre de la hauteur et apporter un supplément d’âme à ce qu’on entreprend, donner du sens à ses actions, imprimer sa patte, exprimer son identité ou ses valeurs. Or cette recherche peut s’exprimer dans tous les postes,  qu’on soit dirigeant ou exécutant, et dans toutes les situations, y compris les plus « étriquées », cette posture peut faire la différence, à la fois en termes de bien être et de valeur ajoutée.

  • Quand je prends cette décision, quand je conduis ce projet, quelle intention, quelle ambition je me donne? Quelles valeurs je poursuis ?
  • Dans mon style de management, dans mon style de communication, qu’est-ce que je cherche à promouvoir et encourager ?
  • Quelle identité et coloration je choisis de donner à l’exercice de ma fonction par-delà mes objectifs et responsabilités opérationnelles ?
  • Si je suis exécutant d’une décision, quelle marge de manoeuvre aies-je et comment puis-je l’investir pour y exprimer mon identité ou mes valeurs, pour apporter ma contribution personnelle ?

 

Développement horizontal

horizontalité
« Il n’y a pas de problème à être en désaccord avec les idées exprimées par d’autres personnes, cela ne vous donne pas le droit de nier le sens qu’elles pourraient faire.
Apprenez à reconnaître une bonne composition quand vous la lisez, même si cela implique de surmonter votre fierté et d’ouvrir votre esprit au-delà de ce qui est confortable.» – Albert Einstein –

L’autre dimension dans laquelle se développer est la dimension horizontale, à la manière d’un « stretching », il s’agit de développer son ouverture, sa souplesse, son agilité et sa sérénité.

Développer son ouverture

Développer son ouverture consiste à développer sa capacité à regarder, juger les personnes et les situations avec une regard large, selon différents points de vue, en veillant à ne pas s’enfermer dans un cadre de référence unique et dogmatique.

C’est également développer sa capacité d’empathie au sens de capacité à se mettre à la place de l’autre et comprendre (sans pour autant l’adopter) son point de vue.

En coaching, à l’aide de différents outils et à travers mon questionnement, j’amène le client à élargir son champs de vision, éclairer ses zones d’ombre (ce qu’il ne voit pas ou ce qu’il ne veut pas voir), le confronter avec d’autres points de vue, mettre à jour ses croyances limitantes et le schéma de personnalité dans lequel il pourrait être amené à s’enfermer, se limiter.

Développer son agilité

Notion voisine de l’ouverture, la notion d’agilité concerne la capacité d’une personne à adopter des comportements divers en fonction de la variété des situations et des besoins, cela englobe également la polyvalence et la multi-compétence.

Cela peut se traduire par la capacité à adopter des modes de communication variés, des types de management variés, c’est ouvrir sa palette d’actions et de comportements pour être au plus près de la spécificité du besoin requis par la situation.

Développer sa sérénité

« Puissé-je avoir la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses qui peuvent l’être et la sagesse de les distinguer. » – Marc Aurèle –

C’est à mon sens, une troisième dimension de développement horizontal, induit par les deux précédentes. Lorsqu’on a une capacité d’ouverture et d’agilité large, alors on peut développer une capacité de sérénité, cad la capacité à accepter les situations telles qu’elles se présentent, accepter les différences et les aléas, sans pour autant renoncer à apporter son influence et sa contribution, mais dans une forme de lâcher prise. La sérénité peut être traduite par le fait d' »être ok dans le chaos et la complexité » (formule chère à Vincent Lenhardt), accepter que la vie soit multiple, sans cesse confrontante et changeante et développer une force d’adaptation et d’acceptation qui donne de l’aisance, de la sérénité pour soi et ceux qui nous entourent. Cela n’enlève en rien la recherche d’impact et la détermination mais évite le sur-stress inutile et l’acharnement vain.

Nourrir sa confiance

La confiance en soi est une notion qui se trouve à la croisée du développement vertical et horizontal. Lorsqu’elle est sainement nourrie (ni trop haute, ni trop basse), elle contribue à la verticalité de la personne pour qu’elle s’affirme avec authenticité et fasse valoir sa contribution propre, et contribue à son horizontalité en lui donnant la force, la curiosité et l’envie de sortir de sa zone de confort, de s’ouvrir à d’autres points de vue, d’autres manières de faire avec ce qu’il faut de lâcher prise et d’humilité pour adresser les évènements et les personnes de la manière la plus efficace et appropriée.

Certaines personnes ressentent une vraie fragilité à ce niveau, une véritable entrave, d’autres personnes se sentent naturellement confiantes, mais rares sont celles qui n’expriment pas le souhait d’acquérir une estime d’elle-même, plus haute et/ou plus stable.

Il y a beaucoup à dire sur ce sujet, et une part des questions et réponses trouvent leur place dans le champs thérapeutique, néanmoins, le coaching – en s’intéressant à la part la plus consciente et concrète de cette notion – peut véritablement aider à comprendre ses mécanismes et agir dessus.

Pour en savoir plus, lire l’article : comment développer son estime de soi

Pour pour d’information : gaelle@vansteene-consulting.fr